Bonjour et bienvenue               

Entre singulier et collectif, entre invention et transmission, comme toute science, la psychanalyse oscille et avance peu à peu. Je propose ici mes propres pas...

Michel S LEVY, psychiatre, psychanalyste à Rodez.

Auteur de Psychanalyse : l'invention nécessaire, L'Harmattan, 2005

 

 Et aussi Psychanalyse : une éthique de l'engagement, L'Harmattan, 2010

contact : mslevy@laposte.net           Un texte ne vaut que par les idées qu'il fait naître.... N'hésitez pas à m'écrire !

Vous êtes enseignant ? Allez vite voir le site de Daniel Calin,  http://dcalin.fr  , démonstration que le sujet n'existe pas que dans la psychanalyse...

 

La transmission de l'analyse, si elle passe par les institutions analytiques, est d'abord et avant tout un effet de la cure. A ce titre, elle est d'abord singulière avant d'être collective.

Tous les conflits, toutes les scissions, toutes les créations d'écoles nouvelles sont liés à ce paradoxe. Il est vain de supposer que cela puisse cesser, pour autant que tout groupe humain se fonde  sur un mythe, ici l'oeuvre d'un analyste, que l'oeuvre d'un autre va un jour rendre réfutable sur tel ou tel point plus ou moins central. Dès que le débat  porte sur un point de théorie qui fait le ciment du groupe, le conflit apparaît... Le narcissisme de chacun étant plus ou moins lié à la structure du groupe, il génére plus ou moins de conflits, qui ne sont plus dès lors liés à la pertinence des propos, mais à l'attachement au mythe du groupe!

Il est des outils dont la fonction est d'articuler ces faiblesses inhérentes à l'humain. La cure, fondamentalement,  reprend ces paradoxes qui sont en fait les mêmes que ceux du roman familial. Le séminaire, qui permet que s'expose et s'articule dans le débat un nouveau point de vue. La passe, dont l'ambition était d'éclairer le collectif institutionnel par le témoignage d'un sujet analyste. L'académie baroque, mise en place à Toulouse au sein de l'Invention freudienne, puis de l'association Alters qui en est issue. Il s'agit de l'énonciation sans réponse devant les membres de l'association de l'élaboration d'une personne.

Mis à part la passe, qui a échoué en raison de l'usage dans lequel a prévalu le renfort des mythes, ce qui était d'ailleurs prévisible, les trois autres moyens ne fonctionnent pas si mal. Un cinquième moyen existe maintenant : le site Internet. Il fait bord entre institution et sujet, est lié aux traditions qui lui ont permis d'exister mais délié par le mode incontrôlé de sa diffusion.

C'est ce que je tente ici, à titre donc personnel, mais pas sans les institutions...